Il y a urgence parce que les migrants d'autres cultures que la nôtre affluent.

Notre pays est confronté à de plus en plus de migrants économiques, climatiques ou juste en danger de mort dans leur pays. Nous peinons à trouver un vivre ensemble harmonieux avec notre population étrangère. Face à un afflux de nouveaux migrants dont on ne voit pas la fin, face à une immigration de deuxième et troisième génération mal gérée et pas assez intégrée, la population a le sentiment d’une menace pour notre culture et nos valeurs.

Plusieurs partis politiques profitent de cette inquiétude, distillent des slogans xénophobes dans le seul but de soigner leur popularité.

La multi culturalité pourrait être une richesse tant culturelle qu’économique. Malheureusement, progressivement,  cette question de l’immigration se transforme peu à peu en un enjeu de politique-marketing. Nous proposons d'avoir un débat dépassionné, factuel, qui tienne compte à la fois de l'inquiétude de notre population et à la fois de notre devoir moral d'accueil d'autres humains dans la souffrance.  Notre devoir de mouvement politique est de trouver le juste équilibre entre les besoins de la population allochtone et autochtone.