Monsieur Michel, je me sens outragée

Carte blanche publiée dans Le Vif en réponse à Monsieur Louis Michel, février 2017

Monsieur Michel trouve que limiter le salaire des mandataires à 4800 € nets/mois va engendrer un Parlement coupé de la réalité…

Je me sens outragée ! Qu'on me comprenne bien, je ressens un outrage à ma dignité de citoyenne.

Je me sens outragée pour tous ces travailleurs et artisans qui ne gagnent pas 4800 euros net par mois et qui utilisent leur talent et leur intelligence pour faire tourner des machines, élever du bétail, cultiver, faire le pain, monter des canalisations, ouvrir leur épicerie...

A lire sur le site du Vif...